loading
x

Éric Samarut

Professeur adjoint
Département de neurosciences
Université de Montréal

Éric Samarut est professeur adjoint au Département de neurosciences de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Son expertise porte sur la génomique fonctionnelle et la médecine de précision pour les troubles neurologiques.

Qu’est-ce qui rend un cerveau malade? Quelles sont les conséquences moléculaires de mutations pathogènes? Quelles sont les conséquences sur les circuits neuronaux et l’activité cérébrale? Comment ces découvertes pourraient-elles apporter de nouvelles perspectives pour identifier d’autres stratégies thérapeutiques? Travaillant en étroite collaboration avec des cliniciens et des généticiens, le laboratoire du professeur Samarut cherche des réponses à ces questions et se concentre sur la compréhension des mutations génétiques associées aux maladies neurologiques.

Son laboratoire utilise le poisson zèbre comme modèle de recherche autour de deux objectifs principaux :

1. IDENTIFIER LES MÉCANISMES PATHOGÈNES DES TROUBLES NEUROLOGIQUES :
En utilisant les dernières approches de mutagenèse ciblée (CRISPR / CAS9) afin de modéliser des conditions génétiques in vivo, ses travaux cherchent à comprendre et à mettre en lumière de nouveaux mécanismes, encore inconnus, de pathologies neurologiques telles que l’épilepsie, des maladies neurométaboliques ou encore des maladies neurologiques non encore diagnostiquées.

2. DÉVELOPPER LA MÉDECINE DE PRÉCISION POUR L’ÉPILEPSIE :
En utilisant les « avatars génétiques » de poisson zèbre, le professeur Samarut étudie ce qui influence la réponse au traitement en lien avec les causes génétiques de la maladie et  propose de développer une approche de médecine de précision pour adapter le traitement à chaque patient. Il est également intéressé par l’identification de nouvelles molécules aux propriétés antiépileptiques. Ses études sont essentielles pour comprendre les causes sous-jacentes des maladies neurologiques et pour identifier de nouvelles cibles moléculaires pour le développement de nouvelles thérapies. En utilisant le poisson zèbre, son laboratoire offre une approche translationnelle innovante qui peut avoir un impact direct sur la qualité de vie des patients.

Ce contenu a été mis à jour le 15 mai 2024 à 14 h 57 min.