loading
x

Sonia Lupien

Professeure titulaire
Département de psychiatrie et d'addictologie
Département de psychologie
Université de Montréal

Sonia Lupien est professeure titulaire au Département de psychiatrie et d’addictologie de la Faculté de médecine et au Département de psychologie de la Faculté des arts et des sciences de l’Université de Montréal. Elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le stress humain et directrice du Centre d’études sur le stress humain (CESH).

Les intérêts de recherche de la professeure Lupien l’ont menée à démontrer les effets aigus et chroniques des hormones de stress sur la mémoire et la régulation des émotions. Ses études sur les populations âgées ont permis de démontrer les effets néfastes du stress chronique sur l’hippocampe, une région du cerveau impliquée dans l’apprentissage et la mémoire. Dans le cadre de ses nouveaux projets de recherche, elle s’intéresse aux différences hommes/femmes quant à la réactivité au stress. En plus de ses travaux de recherche, elle développe des programmes d’éducation sur le stress auprès des adolescents et des travailleurs. Elle a mis sur pied le programme Dé-Stresse et progresse pour donner des moyens aux enfants de faire la transition entre l’école primaire et l’école secondaire, une période au cours de laquelle les enfants sont grandement vulnérables au stress. Pour les travailleurs, elle a développé le programme Stress et compagnie qui vise à aider les travailleurs à reconnaître et à contrôler leur stress au moyen d’un programme informatique. Très impliquée dans le transfert des connaissances scientifiques auprès du public québécois, Sonia Lupien a publié un livre intitulé Par amour du stress afin d’aider le public à mieux comprendre le stress tel qu’il est étudié depuis plus de 50 ans par les chercheurs du monde entier.

Les projets actuels portent sur les thèmes suivants : la détection précoce de la vulnérabilité physiologique, psychologique et cognitive aux problèmes de santé mentale en milieu de travail lors des études universitaires; les effets de l’adversité précoce sur la cognition et le stress physiologique à l’âge adulte.

Sommes-nous de bons juges de notre stress? Étude sur l’association entre le stress subjectif, les préconceptions du stress et les marqueurs physiologiques de l’axe hypothalamo-pituito-surrénalien (HPS); Mon anxiété ou ton anxiété? Association entre le stress et l’anxiété chez les élèves, leurs parents et leur enseignant.e.

 

Ce contenu a été mis à jour le 15 mai 2024 à 15 h 25 min.